6 conseils pour des mollets au top

Les mollets sont souvent un groupe musculaire problématique et difficile à développer pour de nombreux pratiquants de musculation au point que certains envisagent des solutions extrêmes comme la pose d’implants ou même l’utilisation de synthol.

Les mollets, on en a ou on n’en a pas ! Cette phrase vous fait peut être rager mais il y a hélas un fond de vérité. Avec une bonne génétique, il vous suffira de marcher pour avoir de bons mollets. Vous n’aurez pas besoin de les travailler en salle de musculation ou alors un entrainement classique donnera de bons résultats. Pour d’autres, ce ne sera pas suffisant et vous en baverez.

Arnold Schwarzenegger lui-même n’avait pas de gros mollets jusqu’à ce qu’il se décide à mettre le paquet pour qu’ils grossissent. Lors d’un témoignage, Arnold explique que c’est à son arrivé aux Etats-Unis qu’il s’est rendu compte que les mollets étaient jugés au même titre que les autres groupes musculaires et qu’il devait faire le nécessaire pour changer ca.

C’est avec les conseils de Reg Park qu’il s’est mis sérieusement à les travailler en démarrant chaque séance par 10 séries de 10 répétitions de différents exercices de mollets avec une charge énorme. Un an plus tard, ses mollets avaient pris 5 centimètres et c’est ainsi qu’il fut soupçonné d’avoir fait poser des implants.

Nombreux sont les pratiquants de musculation qui ne parviennent pas à prendre des mollets parce qu’ils renoncent avant même d’avoir commencé. Ils attribuent cet échec uniquement à la génétique alors qu’ils ne font pas le nécessaire pour stimuler correctement et suffisamment ces muscles.

Si vous désespérez d'obtenir enfin des résultats visibles aux mollets, suivez les conseils ci-dessous et vos mollets devraient commencer à réagir :

Fitadium proteines
Fitadium proteines

1 – Priorité aux mollets

Si vous manquez de mollets, vous devez d’abord les entrainer avec le maximum d’intensité. Pour cela, n’attendez pas la fin de la séance pour caser vos séries de mollets et faites comme Reg Park, démarrez votre séance par les mollets ! Vous serez ainsi frais et dispo pour mettre le maximum d’intensité sur ces muscles et leur donner une chance de grossir.

2 – Fréquence élevée

Ne travaillez pas seulement vos mollets le jour des cuisses. Il est tout à fait possible de placer des séances les autres jours quand vous travaillez une autre partie du corps. Il faut savoir que les mollets récupèrent vite et peuvent donc être entrainés 3 ou 4 fois par semaine.

3 – Amplitude maximale

Les mollets doivent être entrainés avec une amplitude maximale pour assurer un développement maximum. Vous devez effectuer chaque répétition avec une pleine amplitude c’est à dire bien descendre lors de l’extension et remonter au maximum pour la flexion en contractant bien.

4 – Poids lourds et séries longues

Pour forcer les mollets à grossir vous devez utiliser des charges assez lourdes mais sans bâcler l’exécution des exercices. Arnold conseillait d’utiliser une charge correspondant à deux fois votre poids de corps. Cela peut paraître énorme mais dites vous bien que quand vous marchez ou même courrez, les mollets supportent des contraintes importantes. Faites le test de poser votre pied sur une balance tout en marchant, vous verrez l’aiguille monter très haut et dites vous bien que tout ce poids repose sur un seul pied ! Pour faire vraiment grossir les mollets, il faudra prendre lourd mais ce n’est pas une raison pour ne faire que des séries très courtes, car les mollets réagissent généralement bien avec des séries longues de 15 à 20 répétitions. En pratique, prenez une charge la plus lourde possible, vous permettant de faire au moins 15 répétitions avant d’arriver à l’épuisement musculaire.

Bien sûr les mêmes principes de base de musculation s'appliquent aux mollets c'est à dire que vous devez essayer de progresser à chaque entrainement en augmentant le poids, les répétitions ou même les deux.

5 – Le bon ordre

Il est conseillé de débuter sa séance de mollets avec les exercices de musculation ou les jambes sont tendues plutôt que fléchies. Par exemple l’exercice de mollets debout à la presse travaille principalement les jumeaux mais aussi le soléaire tandis que la machine en position assise sollicite plutôt le soléaire car les jumeaux qui s’insèrent sur le fémur sont détendus dans cette position. Le soléaire étant plus endurant que les jumeaux il vaut mieux attaquer par ces derniers.

6 – Eviter la blessure

Les mollets sont souvent des muscles raides pour plusieurs raisons. L’entrainement de musculation va avoir tendance à les rendre encore plus raides et à leur faire perdre de l’élasticité musculaire. Pour prévenir les blessures et conserver l’amplitude musculaire, il est important d’étirer ses mollets. Vous pouvez les étirer avant d’entamer la séance, entre chaque série ou à la fin de la séance de musculation ce qui semble être le meilleur moment.

Fitadium seche
Fitadium seche

Programme d'entrainement pour les mollets

Voici pour finir trois routines de mollets à alterner en laissant 1 à 2 jours de repos entre chaque séance.

Routine #1

  • Mollets debout à la presse - 6 séries : 15-20 répétitions
  • Mollets assis - 3 séries de 30 répétitions

Routine #2

Routine #3

Fitadium protines

© 2009-2018 AZbody.com | Contact | Mentions légales | Chaîne Youtube Musculation