Alcool et musculation : compatible ?


Par Dorian - Nutrition sportive

Vous-vous êtes déjà demandé si votre consommation d'alcool affecte votre force et vos performances à la salle de musculation ? Et bien vous-vous en doutez, la réponse est positive !
Tout le monde aime faire la fête, et pas de fêtes sans alcool pour les jeunes ! Les jeunes de maintenant boivent en moyenne moins que leurs parents mais quand ils boivent, c'est trop d'un coup ; ils recherchent l'ivresse...

Certaines publications montrent qu'au niveau des habitudes, presque un jeune sur deux est un "buveur du week-end", qui ne boit pas ou rarement en semaine mais qui se lâche le week-end en consommant beaucoup de boissons alcoolisées. Aussi, pour presque 1 sur 6, l’ivresse est le but de la soirée, et celle-ci est organisée dans cet objectif : "boire pour boire".
Comme près de 80% des visiteurs de notre site de musculation est âgé entre 15 à 30 ans, il y a fort à parier que ce sujet vous concerne.

Si vous faites la fête le vendredi ou samedi soir, vous vous dites sûrement que vous aurez une ou deux bonnes journées pour récupérer de la gueule de bois, et que cela ne sera pas nuisible pour votre entraînement de musculation de la semaine. Mais dans la réalité, cela ne se passe pas comme ça. Trop de boissons alcoolisées affecteront quand même votre force et votre endurance, bien après 24 heures de "récupération".


De la modération !


Vous avez probablement entendu que la consommation modérée d'alcool c'est bon pour le coeur, et c'est vrai ! Mais gardez à l'esprit que "modérée" veut dire 1 verre par jour pour une femme et 1 à 2 pour un homme ; pas les 10 verres du samedi soir ! Malgré tous ses bénéfices, l'alcool est toujours un poison, un poison certes marrant, qui vous facilite le contact avec les filles, mais un poison quand même.

Une bonne raison de modérer l'alcool quand on pratique la musculation sérieuse est que sa consommation importante affecte votre niveau d'hormones, à savoir qu'elle réduit la testostérone chez les hommes ! Cette hormone, responsable des caractéristiques masculines comme la pilosité, la voix plus grave, joue un rôle clé au niveau de la force et du développement musculaire. Si vos verres de Vodka semblent à première vu vous rendre invincible, fort et sur de vous avec les femmes, ceux-ci créeront l'effet inverse, sur le long terme, sur votre testostérone et votre physique.

Boire après un entraînement, pas recommandé du tout également ! En plus de baisser la testostérone, l'alcool déshydrate les cellules, ce qui altère la production d'ATP (l'énergie principale pour les muscles) et diminue la synthèse des protéines musculaires. La récupération est également affectée et retardée.
Aussi, connaissez-vous les effets de l'alcool sur la GH ou hormone dite de croissance ? L'hormone de croissance est nécessaire pour construire et réparer les muscles. Celle-ci est secrétée majoritairement au début de la nuit, durant le sommeil. L'alcool et la perturbation de vos cycles de sommeil peut entraîner une diminution de près de 70% de la sécrétion de GH. Pas super si votre objectif est de devenir vraiment plus musclé.

Pour finir, les études montrent que l'alcool nuit à la perte de graisse et favorise la prise de gras, du fait de ses "calories vides" et de son faible intérêt nutritionnel. Aussi, il faut savoir que l'alcool gêne l'absorption de certaines vitamines et minéraux indispensables dans la fabrication des cellules musculaires : B1, B9, B12 et Zinc.


Des lendemains difficiles !


Aussi, les lendemains de cuite sont souvent difficiles. Votre ventre est une zone "sinistrée" et il est difficile de s'alimenter correctement et de suivre son plan de nutrition habituel (4 ou 5 repas par jour). Souvent, le lendemain d'excès, on a aussi plus tendance à manger de la "junk food", grasse et sucrée plutôt que des aliments bons pour les muscles.
En général, l'important au réveil est de se réhydrater plutôt que de manger. En effet, l’absorption d'à peine 4 verres d’alcool entraîne l’élimination de 0,6 à 1 litre d’eau pendant plusieurs heures. Bref, avec tout ça et si cela se répète chaque week-end, vous compromettez vos chances de faire du muscle...

En conclusion, les soirées trop arrosées affectent votre force, votre endurance, et de toute évidence votre tour de taille. Alors, restez soft et contentez-vous d'un à deux verres par soirée, en laissant les bouteilles à ceux qui n'ont pas comme objectif d'obtenir un physique de culturiste. N'oubliez pas qu'on peut très bien s'amuser et faire la fête sans abuser de la bouteille.


Nutrition : les GLUCIDES !
Un dossier complet pour tout savoir sur les sucres ou glucides.
Glucides

Nutrition : les LIPIDES !
Pourquoi les lipides sont importants quand on fait de la musculation.
Lipides

La protéine d'OEUF !
Que vaut cette protéine délaissée et écrasée par la whey ?
Protéine d'oeuf

La protéine de CASEINE !
Que vaut vraiment cette protéine lente issue du lait ?
Caséine

La nutrition de PRISE de MASSE !
Que faut-il manger durant la période de prise de masse ?
Prise de masse

Eliminer les graisses TENACES !
Le gras tenace qui semble impossible à brûler est un problème pour vous ?
Eliminer graisse