En direct du FIBO 2014 !


Par Julien Messon - Lifestyle

Plus grand salon européen de l'industrie du fitness et de la musculation, le FIBO s'est déroulé cette année du 3 au 6 Avril 2014. Ayant à nouveau pris ses quartiers dans la ville de Cologne en Allemagne, le pélerinage pour nous autres français est parfois long, mais je vous le dis d'emblée, si vous êtes un passionné du muscle c'est au FIBO que ça se passe !
7 halls, plus de 20.000 visiteurs par jour, des compétitions de bodybuilding, de force, de sports de combat, une aura internationale et j'en passe... Le visiteur comprend dès son arrivée que toute l'industrie "du muscle" est ici présente.

C'est donc avec grand plaisir que j'ai parcouru le FIBO 2014 les samedi 5 et dimanche 6 en compagnie d'amis professionnels et amateurs.

A notre arrivée dans Cologne le samedi au petit matin après 8 heures de route depuis la région Rhône Alpes, pas de soucis pour trouver le salon : des panneaux l'indiquent partout. Grands parkings à profusion, des placiers à tout va, tous très aimables, une entrée au salon rapide (mais attention il fallait acheter ses billets d'entrées à l'avance car plus de tickets disponibles sur place), belle organisation il n'y a pas à dire.


7 halls immenses !


Salon international, les 7 halls sont immenses et représentent l'ensemble de l'industrie :

Plusieurs halls sont consacrés à une clientele que je dirai plus professionnelle, avec toute la logistique pour les salles de sport : revêtements sol et façade, logiciels de gestion de clientèle, communication et marketing, formation professionnelle pour les coachs etc... Le hall 8 y est 100% dédié.
On trouve également les machines de musculation et de cardio dans les halls 6 et 7.
Des halls qui m'ont cependant déçu. Je m'attendais à pouvoir tester toutes les machines possibles et imaginables mais les marques ne mettent que quelques modèles en exposition. Tout se passe dans les étages privés des stands où le business entre professionnels des salles a lieu.
Quand même beaucoup de marques, avec des leaders qui s'imposent par la taille et la beauté des stands. Moins de monde dans les couloirs de ces halls, ça fait du bien de souffler un peu.
Hall 4 consacré aux sports de combat et force avec des démonstrations, des concours. Un hall très fréquenté. Du textile sur de nombreux stands. Une strongman area où une compétition de force s'est déroulée. Et de la nutrition avec des marques comme Weider qui sortent des gammes spécialement dédiées aux sports de combat.

Plusieurs halls fitness. Il s'y déroule des conventions que je n'ai pas trouvé très fréquentées en rapport aux nombreux visiteurs du salon.
Du textile bien évidemment mais on pouvait s'attendre à davantage. Le stand Reebok m'a notamment beaucoup déçu; je m'attendais à une invasion de la part du géant du sportswear, et seulement un stand assez petit avec peu de choix, et aucun prix spécial...
Hall 9A et 9B consacrés à l'entraînement fonctionnel.
Très beaux halls, où les amateurs de crossfit ont pu s'en donner à coeur joie.
Des racks de crosstraining de partout, du petit matériel (TRX, RIP trainer, fatgrip...). De quoi s'amuser comme des enfants pendant des heures car tout est en accès libre afin de tester.


L'entraînement fonctionnel en vogue !


Les marques tentent d'innover au maximum avec plus ou moins de succès sur les accessoires. Tester la barre de développé couché Rogue en bambou, avec élastique plus kettlebells pour rajouter de l'instabilité, ça n'a pas de prix et ça vaut le détour. Sportifs à la recherche de fonctionnel cette barre est pour vous !
Cela permet de se rendre compte que l'entraînement fonctionnel n'est pas qu'une mode passagère mais va s'installer durablement dans le paysage des salles de sports. On voit déjà de plus en plus de salles "traditionnelles" équiper un coin entraînement fonctionnel. Je pense que dans un futur proche une bonne salle ne pourra plus y échapper. Ce sera comme associer la musculation sur plateau et le fitness en cours collectif, un 3ème secteur qui mixe un peu les deux. La demande est là, l'investissement est réduit comparé aux appareils de musculation et de cardio traditionnels (avec 5000 euros vous avez déjà un beau rack... alors qu'un tapis de course vaut le double!).



Beaucoup d'exposants, beaucoup de visiteurs avec une bonne mixité homme-femme; des profils sportifs de nombreux horizons qui y trouvent un excellent moyen de s'entraîner en rapport à leurs activités ; le crosstraining élargit le public et est là pour un moment, croyez moi. Les industriels ne s'y trompent pas et les marques de rack à crosstraining étaient très nombreuses. Mais même pour du matériel que l'on pourrait penser basique (de grosses barres d'acier percées et assemblées), les différences de qualités sont frappantes... Le tri se fera de lui même et on retrouvera certainement des marques leader tout comme pour les machines traditionnelles des halls 7 et 8.


Le hall Bodybuilding !


Et enfin le hall le plus fréquenté de tous, le hall 10 dédié au bodybuilding.
Un peu de vêtements avec les grosses marques comme Gorillawear et Gaspari. Quelques stands d'accessoires et de shakers de hautes technologies (la mode est aux multi-compartiments), et surtout plus d'une centaines de marques de compléments alimentaires.
Et là on se rend compte de l'importance du sponsoring des pros IFBB pour les marques.
L'impact sur l'image de marque est énorme. Certains stands étaient vides durant tout le week-end alors que d'autres n'ont pas désemplis. Bien entendu cette fréquentation était en rapport avec la notoriété de l'athlète présent.

Vous rêvez de voir les pros des magasines en vrai, et bien ils étaient très nombreux à avoir fait le déplacement en Allemagne, preuve de l'importance de ce salon pour les marques de compléments alimentaires. Phil Heath, Ronnie Coleman, Denis Wolf, Dexter Jackson, Jay Cutler, Victor Martinez, Dorian Yates etc... des M. Olympia de partout, assez accessibles pour faire une photo sur leur stand pour peu d'être patient et de faire la queue.
Queues plus ou moins longue et on se rend aussi compte que les pros sont vites oubliés car voir un Dorian Yates quasi seul sur son stand, ça doit faire mal au coeur pour un sextuple M.O.
Le spectacle se passe autant dans les couloirs que sur les stands. Les compétiteurs un peu moins connus se baladent tranquillement, sont très accessibles et vous pouvez même tomber sur Ronnie Coleman au hasard d'un couloir... assez exceptionnel il faut bien le dire.

Les marques offrent des échantillons à tout va et les prix salons m'ont semblé réellement avantageux cette fois-ci. Il y avait également une scène où se déroulaient les démonstrations et des compétitions de bikini, bodybuilding (pas pro cette année) et j'en passe.


Tout est au FIBO !


Il me serait bien difficile de vous décrire tout ce qu'il y a au FIBO tant, même en 2 jours, je n'ai eu l'impression que de survoler le salon.
Un salon que je conseille à tous les passionnés. Rien à voir avec le salon de Paris qui est déjà bien, mais là on est dans une autre dimension. On en prend plein les yeux (et plein les oreilles car certains stands abusent sur le niveau sonore) et il y en a pour tous les goûts. Des pros, des marques, des machines, des nouveautés bref tout est au FIBO.


CROSSOPS !
Un entraînement sportif militaire pour vous préparer physiquement et mentalement.
Crossops

Salon FIBO 2014 !
En direct du Fibo, le plus grand rendez-vous d'Europe de la forme.
Fibo 2014

INTERVIEW Claudia Leger !
Interview et parcours de Claudia Leher qui a transformé son corps.
Interview Claudia

Les ROIS du MMA en 2012 !
Découvrez quels sont les meilleurs combattants de MMA en 2012 ?
Les rois du MMA

INTERVIEW culturiste naturel
Notre interview d'un culturiste naturel : Olivier Tovagliaro.
Interview culturiste