Choisir sa barre de traction


Par Dorian - Fitness

Plutôt destinée à une méthode de musculation sans matériel, la barre de traction peut également se rencontrer dans les salles. Son principal atout est de permettre l'exécution de tractions, bien sûr, mais aussi quelques autres exercices comme les relevés de jambes pour muscler les abdominaux. Problème, utiliser une barre chez soi n'est pas toujours facile. Il faut trouver celle qui convient à votre logement.
Il en existe 3 types : celles qui se fixent, celles qui s'ajustent et celles qui font partie d'une station. Nous allons détailler l'utilisation que vous pouvez faire de ces barres et déterminer celle qui vous convient.


La barre de traction, à quoi ça sert ?


Ce type de matériel permet de réaliser des exercices au poids de corps. Le plus connu est l'exercice des tractions qui consiste à se suspendre par les bras et à se soulever jusqu'à la hauteur de la barre. C'est un mouvement qui permet de travailler les muscles du dos et les biceps, surtout en largeur.
Dans certaines méthodes de musculation, comme la méthode Lafay, c'est le seul mouvement qui sollicite ces muscles. Sans une barre de traction, il est donc difficile de bâtir un dos massif et de bons biceps, dans un programme de musculation au poids de corps.
Mais la barre de traction n'est pas exclusivement réservée à ce mouvement particulier, malgré son nom. Elle permet également d’exécuter des exercices de souplesse et de travailler les abdominaux.


Quels sont les exercices à réaliser ?


Voici trois exercices qui illustrent parfaitement la façon d'utiliser la barre de traction :

Les tractions en pronation


Cet exercice sollicite davantage le dos que les tractions classiques tout en limitant l'intervention des autres muscles. La position de départ est en suspension, les mains sur la barre, écartées de la largeur des épaules, paumes vers l'avant. Il faut alors tirer sur les bras de façon à monter jusqu'à ce que votre menton soit à la hauteur de la barre. Redescendez alors en contrôlant bien le mouvement, sans toucher terre, puis recommencez.


Les relevés de jambes inversés


Le relevé de jambes inversé est un mouvement surtout utilisé pour muscler les abdominaux mais il fait aussi intervenir le dos et les triceps dans une moindre mesure. En position de départ, vous êtes suspendu à la barre, les mains en pronation. Pliez vos genoux et relevez les jambes jusqu'à toucher votre poitrine en vous enroulant sur vous-même. Puis effectuez le mouvement inverse pour revenir à la position de départ sans relâcher la contraction.


L'étirement du dos


L'exercice est très simple et permet pourtant d'étirer tous les muscles qui entourent la colonne vertébrale, les abdominaux et même les bras. Il suffit de se suspendre à la barre et de se détendre. Le poids du corps fait le reste.


Les différents types de barres


On trouve différents moyens pour faire des tractions à la maison. Voici les 4 principaux outils qui vous permettront de faire cet exercice :


La barre de porte ou ajustable


C'est la barre qui se trouve le plus facilement. Elle a une forme simple, droite, avec deux larges rondelles à ses extrémités et un rouleau de mousse entouré autour de son centre. On l'appelle barre de porte tout simplement parce qu'elle convient à un chambranle de porte. Sa fixation se fait par pression. Il faut placer la barre dans le chambranle puis tourner la partie centrale, ce qui va provoquer l'écartement des extrémités. À force de tourner, la barre va se retrouver bloquer par la propre pression qu'elle exerce entre les deux montants de la porte. On peut citer la barre de traction de Physionics.

- Avantages : Son prix est très abordable et il est possible de la trouver facilement. Son installation n'est pas compliquée mais il faut la placer bien droite. Elle se place rapidement, même s'il vaut mieux éviter de la démonter constamment.
- Inconvénients : Son principal défaut c'est d’abîmer les montants des portes. La pression finit par écraser la fibre du bois ou écarter les montants en aluminium. Il est également impossible de la fixer entre deux murs en placo-plâtre, celui-ci ne supporte pas la pression exercée. Des murs porteurs en béton peuvent convenir, s'ils ne sont pas trop écartés. Dernier inconvénient de cette barre, elle ne convient pas aux tractions en prise écartée.


La barre multifonctions


Sa forme est plus complexe et elle comporte souvent plusieurs poignées. Son mode de fixation est assez ingénieux car une partie vient se placer au-dessus de la porte, sur la face opposée à l'utilisateur, et la barre, elle, se glisse de l'autre côté. Le tout tient grâce au contrepoids créé par l'utilisateur lui-même. On peut citer par exemple la barre de traction Revolufit, très appréciée sur les forums de musculation.
- Avantages : Elle se monte en quelques secondes et se démonte tout aussi facilement. Elle n'endommage pas les portes et permet d'effectuer un grand nombre de variantes de tractions grâce à ses diverses poignées.
- Inconvénients : Elle est un peu plus chère et ne se fixe pas entre deux murs.


La barre fixe


Sa forme est classique et elle possède souvent des poignées larges. Elle est fixée sur un montant qui est vissé sur un mur. C'est donc une barre qui s'installe de façon permanente. On peut citer la barre de traction murale de  Physionics.
- Avantages : Elle est robuste et ne bougera pas. Elle permet également d’effectuer plusieurs variantes de tractions.
- Inconvénients : Elle peut être onéreuse. De plus, il est impossible de la fixer n'importe où. Il vaut mieux choisir des murs en béton sous peine de l'arracher. Comme elle est fixe, il faut la placer dans un endroit discret.


La station de musculation


Ce type de barre fait partie d'une structure plus grande qui comprend des barres de dips, une chaise romaine voire des poignées pour les pompes. Elle ne se fixe donc nulle part car la structure est auto-portante. On peu citer la station de musculation de Best Fitness.
- Avantages : Une fois que l'appareil est monté, il n'y a plus rien à faire. La barre permet, en principe, d'effectuer plusieurs types de tractions. C'est aussi un type de barre très robuste.
- Inconvénients : La station de musculation prend de la place et elle est onéreuse. Elle permet cependant de pratiquer de nombreux exercices, c'est donc un bon investissement.


Comment choisir votre barre de tractions ?


Avant de vous lancer dans votre achat, il faut déterminer vos besoins et surtout les critères qui vont limiter vos choix. Le premier critère à estimer est le budget. Si vous ne comptez dépenser que 10 à 20 euros, la seule barre qui pourra convenir sera la barre de porte simple. Si vous pouvez dépenser une cinquantaine ou une centaine d'euros votre choix sera plus large. Mais si vous comptez investir dans une station de musculation vous devriez prévoir au moins 200 euros.
Le deuxième critère est votre logement. Si vous avez des murs en béton, vous pouvez vous permettre de fixer n'importe quoi. Par contre, si vous n'avez que du placoplâtre, attention, celui-ci ne supporte pas les barres qui se vissent, ni les barres à pression. Bien sûr, si vous avez des chambranles de portes solides, vous aurez un peu plus d'options. S'il vous est impossible de fixer quoi que ce soit, où que ce soit, votre seule option sera la station de musculation.

Enfin, dernier critère, votre poids. Plus vous pesez lourd, plus il faudra prévoir du solide. Les vendeurs de barres de traction indiquent généralement le poids maximal à ne pas dépasser. Soyez vigilant, un accident est vite arrivé.


Choisir sa BARRE de TRACTION !
Comment choisir sa barre de traction en fonction de ses besoins et finances ?
Barre de traction

Remettez-vous au CARDIO !
Quel type d'effort d'endurance faire et pourquoi ? Empêche-t-il de prendre ?
Cardio

Circuit TRAINING !
Un entraînement cardio intense, basé sur un enchainement de plusieurs exercices.
Circuit training

Prendre ses MENSURATIONS !
Apprenez à prendre vos mensurations pour mesurer vos progrès en musculation.
Prendre mensurations

La méthode TABATA !
Un protocole d'entrainement à intervalles pour progresser en endurance rapidement.
Méthode Tabata